La Crêperie de Josselin: Tasty Yummy Cosy Old Fashion Crêperie

15 Apr

Yes indeed, La Crêperie de Josselin is not a highly trendy Crêperie…. It is lost among a dozen of other Crêperies Rue du Montparnasse in the South West of Paris and you really have to know that this is a good one to make-up your choice. You can also consider the queue waiting outside as a sign that this place is better than the other ones.

As I did not intend to go out that evening and as it was also raining, I did not even think about looking at the ratings on the internet or quickly glance at the other Crêperies of the street. For once I fully trusted my best friend Pierre-Henry…. If the place is neither trendy nor central…. it has to be good at least otherwise he would never go that far, especially when it’s raining and his scooter is out of order...

IMG_9861

About the queue outside…. Don’t be too scared, it goes really fast but you just have to choose friends that can be on time. As long as the whole group is not here, you will not get a table. That place might be old fashion but they learnt from some of the big ones…. You get in, you order, you eat and you leave…. It’s simply efficient! I started to be concerned about that as I like to have my own tempo and get frustrated if I feel pressure when I am looking for comfort.

Indeed, it was not that way. Once you are seated, you just have to relax. Yes, the place is busy and crowdy but you don’t have any loud music or pushy waiter to make you feel like you just want to grab something to eat and disappear.

The place is divided into dark wood boxes, you are seated on rustic benches at a cosy table. No candles but lamp covered with lampshades made of laces…. and suddenly it feels like holidays in Brittany, one of those rainy evening when you end-up in a traditional Crêperie to forget about the rain and look for comforting food.

IMG_9867

IMG_9873

That’s exactly what you get at La Crêperie de Josselin…. The menu is simple and stick to the traditions…. Buckwheat “Galettes” filled with ham, cheese, eggs, onions…… you can ask for a green salad on the side if you want to. No rocket, mixed leaves or other fancy mix, just lettuce with French Dressing. And for dessert, just traditional pancakes called “Crêpe de Froment” with sugar, lemon, “caramel beurre sale”, Nutella, banana…. and a very simple selection of tasty ice-creams if you look for something lighter.

IMG_9869

Last but not least, you also have the traditional cider served in “bolées“, the traditional stoneware cups that replace glasses in Brittany. Sweet or “Brut”, it is lighter than the one you get in British pubs and is part of a traditional pancake evening.

IMG_9863

Once you have finished your pancakes and cider, whatever happened during the day, you just feel happy and nothing really matters anymore. You just enjoy being with good friends, catching-up in a warm cosy place while it’s raining outside.

IMG_9871

La Crêperie de Josselin

67 Rue du Montparnasse, 75014 Paris

+33 1 43 20 93 50

Closed on Monday

La Crêperie de Josselin… C’est BON tout simplement!

Non, La Crêperie de Josselin n’est pas THE place to be, non La Crêperie de Josselin n’est pas non plus l’avant-garde du moment côté culinaire, déco, emplacement ou service mais oui, La Crêperie de Josselin est un endroit où il fait bon se retrouver pour partager de bonnes crêpes savoureuses entre amis.

La Crêperie de Josselin est nichée au 67 rue du Montparnasse, au beau milieu d’une horde d’autres crêperies, quelque part entre les stations Edgar Quinet et Montparnasse. Sa devanture somme toute banale ne dénote en rien de ses consœurs et le seul indice qui peut vous amener à vous y arrêter est la queue qui se forme invariablement devant ses portes chaque soir.

Quant à moi, ce soir là, je n’avais pas du tout prévu de sortir, c’est après avoir enchainé R.V. sur R.V., marché sous la pluie et éprouvé les premiers signes avant coureur de la fatigue que j’ai appelé mon meilleur ami Pierre-Henry pour être sure de passer une soirée paisible et reposante. C’était sans compter sur les plans de ce dernier….

Moi qui pensait reposer mes gambettes devant un bon film ou dans un petit resto trendy du Centre de Paris…. me voici sous la pluie, au fin fond du 14ème en train de faire la queue avec une horde de touristes et d’habitués tous logés à la même enseigne…. pas de table tant que le groupe n’est pas au complet. C’est là que je vous lance mon premier avertissement: la tenancière des lieux est intraitable sur cette règle d’or. A croire qu’elle a été élevée dans le respect des sacro saintes règles de rentabilité des grosses chaînes de fast-food américaines:

Entrer/Commander/Manger/Evacuer

Je commence à angoisser un peu, je n’ai aucune envie de me faire imposer mon rythme ni de passer un mauvais moment à cause de serveurs me poussant trop vite vers la sortie.

Pourtant je fais confiance à Pierre-Henry… C’est vrai, pour qu’il se déplace sous la pluie, dans le 14ème et sans scooter parce que celui-ci est en panne, ce n’est pas juste pour faire plaisir à son amie Neary tout juste rentrée de voyage au Cambodge…. c’est aussi parce qu’il sait que l’endroit est convivial et qu’on y mange bien!

Et il a raison…. une fois installés dans notre boxe en bois sombre autour d’une table rustique avec nos menus en mains, on se détend, on oublie la pluie, les pressions et l’on passe en mode papote! Cela ne nous empêche pas de rire un peu de l’abat-jour en dentelle grossière qui surmonte notre lampe de table… on se demande si après la mode du tricot et du crochet, celle de la dentelle allait prendre le relais. De même, la charmante bretonne du Menu se voit relooker aussi bien côté capillaire que vestimentaire. On ne peut pas nous changer, chassez le naturel, il revient au galop! Et puis, cela prouve bien que nous passons un bon moment. Pas de musique oppressante ni de serveurs empressés…. Juste un resto de quartier sympathique et convivial en somme!

Côté carte, pas de fioritures…. les grands basiques de la gastronomie bretonne. Galettes de Sarrazin pour le salé avec la variation jambon, fromage, œuf, oignons, tomates….. et une option salade verte pour la légèreté! Mais là aussi, simplicité oblige, ni roquette ni mesclun, juste une généreuse laitue agrémentée d’une bonne vinaigrette bien moutardée!

Et côté sucré, les Crêpes de Froment restent elles aussi classiques: sucre, citron, banane, caramel beurre sale, Nutella ou flambée et quelques options crèmes glacées pour plus de légèreté dans un registre vous l’aurez compris une fois de plus classique…. vanille, chocolat, caramel beurre salé.

Bref, on ne se perd pas en conjectures, on choisit rapidement et l’on ne se torture pas de longues minutes en se demandant si la dénomination plus accrocheuse de l’autre crêpe n’était pas plus prometteuse à la dégustation!

Enfin, pour que l’ambiance soit vraiment bretonne, nous arrosons ce repas festif de Cidre Brut servi dans les traditionnelles bolées de grès.

Nos sourires se dessinent, le temps d’un diner nous nous sommes échappés en Côtes d’Armor par une soirée pluvieuse d’avril au coin des crêpières d’une vieille ferme bretonne.

Invitation au Voyage, retrouvailles amicales, suspension du temps. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette soirée un moment rare et inoubliable !

La Crêperie de Josselin

67 Rue du Montparnasse, 75014 Paris

+33 1 43 20 93 50

Fermée le lundi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: